Les astuces pour optimiser son contenu

Les astuces pour optimiser son contenu

Les astuces pour optimiser son contenu

Afin de pouvoir optimiser son contenu, s’il s’agit d’une rédaction pour le compte d’autrui, un client particulier ou une entreprise, il faut tout d’abord connaître ce client.

une-redaction.jpg

Ensuite, il faut bien définir les mots clés  afin de bien se positionner sur les moteurs de recherche. Optimiser son contenu est une série de travail à réaliser dans les normes requises par le web.  

La rédaction d’un contenu de qualité

A noter qu’écrire pour le web est très différent par rapport à la production d’articles sur un magazine papier. Des règles de rédaction spécifiques au média web sont à respecter dans la mesure du possible afin de pouvoir optimiser le contenu des articles web. Un contenu de qualité doit pouvoir informer et convaincre puis rendre meilleure constamment le référencement naturel. Un contenu de qualité doit pouvoir répondre aux attentes du public cible.

redacteur-web.jpg

Dans le cas d’une équipe constituée par plusieurs rédacteur web, il est nécessaire de bien structurer les informations en ligne, et non moins, il faut bien définir un style et une façon d’écrire pour les contenus. Adopter un style concis, sans jargon  se trouve parmi les règles d’or sur web. Il faut être conscient qu’optimiser un contenu est la base d’une rédaction pour le référencement. Pour ce faire, l’information clé est visible au début de l’article, c’est le mot clé.

La répartition des mots-clés pour optimiser son contenu

Après avoir choisi les meilleurs mots-clés correspondant aux activités et aux objectifs du client ou de l’entreprise, il s’agit de bien soigner les titres où les mots clés doivent apparaitre pour attirer l’attention des internautes. Par ailleurs, pour le référencement, les internautes ont l’habitude de quitter votre page d’accueil s’ils n’y trouvent pas nettement et clairement dès le premier regard l’information qu’ils cherchent.   Puis, la répartition des mots clés dans les paragraphes dépend  de la longueur de l’article ou du nombre  des mots. Par exemple, un article de 300 mots doit contenir   au moins 6 mots clés répartis équitablement dans le chapeau, dans le titre 1 et dans le titre 2. Le nombre de mots clés dans tel article doit être limité à 10. Quoi qu’il en soit, il s’agit de soigner en priorité le fond, sans pour autant minimiser la forme.